Autres rencontres

Les Lundis de l’Ined, 18 mars 2019

Présentation par Clémentine Rossier et Géraldine Duthé de l’ouvrage Inégalités de santé à Ouagadougou : Résultats d’un Observatoire de population urbaine au Burkina Faso paru aux éditions de l’Ined en début d’année.

Discutant : Joseph Larmarange

Résumé : Avec une espérance de vie à la naissance estimée à 58 ans, la situation sanitaire du Burkina Faso, et en particulier celle de Ouagadougou, sa capitale, est emblématique de l’Afrique subsaharienne où la mortalité reste encore très élevée. Ce niveau élevé de mortalité s’explique par la forte prévalence des maladies infectieuses et parasitaires, de la malnutrition et des décès maternels. Mais en ville, les maladies non transmissibles progressent et sont aujourd’hui responsables de la majorité des décès. En Afrique subsaharienne où l’urbanisation est rapide, peu d’études se sont intéressées à la santé des populations vivant en marge des villes, pour beaucoup issues du milieu rural et pauvres. Ouagadougou compte aujourd’hui 2 millions d’habitants avec un taux de croissance qui dépasse les 7% par an. Des quartiers entiers se constituent de manière informelle à la périphérie de la ville. Depuis 2009, l’Observatoire de Population de Ouagadougou (OPO) suit les habitants de cinq quartiers formels et informels de la capitale. À partir de ces données, devenues une source incontournable sur la santé urbaine en Afrique de l’Ouest, cet ouvrage dresse un bilan des différents fardeaux de maladies qui pèsent aujourd’hui sur les hommes et les femmes de ces quartiers aux différents âges de la vie, et ce, de façon inégale selon les caractéristiques socioéconomiques et environnementales. Les résultats présentés s’avèrent précieux pour l’élaboration des politiques de développement et d’amélioration des conditions de vie des populations d’Afrique.

En savoir plus 

Lundi 18 mars 2019, 133 boulevard Davout, 75020 Paris, Salle SAUVY

Colloque international de Ziguinchor, 7 au 9 novembre 2018

Le troisième colloque international de Ziguinchor, Nouvelles dynamiques en éducation en Afrique de l’Ouest : du préscolaire à l’enseignement supérieur, s’est déroulé du 7 au 9 novembre 2018 avec le soutien de DEMOSTAF, l’IRD et l’ISSP.

Voir le programme

Congrès international de la population, du 29 octobre au 4 novembre 2017, Le Cap

Le prochain congrès international de population organisé par l’UIESP se tiendra en Afrique du Sud au Cap du 29 octobre au 4 novembre 2017. De nombreux participants DEMOSTAF seront présents pour l’occasion. En tout quinze personnes vont bénéficier d’un soutien financier de DEMOSTAF pour participer à la conférence.
 
Plus d’informations: http://ipc2017lecap.iussp.org/
Une réunion de présentation au Conseil Scientifique du projet se tiendra le lundi 30 octobre à 19h.
Plus d’information sur ce lien.

Les lundis de l’Ined, 2 octobre 2017

Présentation par Bruno Lankoande - Intervenant Gilles Pison
 
Résumé : En prenant l’exemple du Burkina Faso, où les migrations du milieu rural vers le milieu urbain continuent d’alimenter abondamment le processus d’urbanisation, cette recherche teste les effets nets de la migration sur le différentiel de mortalité entre zones urbaines et rurales chez les adultes de 15 à 74 ans. Elle s’appuie sur les informations recueillies dans les observatoires de population situés à la campagne (Nouna) et en ville (Ouagadougou). Les données longitudinales utilisées couvrent une période récente (2009-2013) et sont exploitées avec un modèle semi-paramétrique de Cox. Dans un milieu rural où les conditions sanitaires sont peu favorables, ce sont les individus en bonne santé qui migrent en direction des villes, renforçant ainsi à court terme l’avantage sanitaire urbain. Bien que les migrants rural-urbain soient positivement sélectionnés en termes de santé, ils ont tendance à perdre leur avantage sanitaire au fil du temps avec la vie en milieu urbain. Cette adaptation des migrants après quelques années de résidence en ville constitue probablement un frein à la transition de la mortalité à l’échelle du pays, dans la mesure où ces derniers étaient en meilleure santé dans leur milieu d’origine. Quant aux migrants de retour (rural-urbain-rural), l’absence d’effet de sélection négative au Burkina Faso reflète une fois de plus la diversité des liens entre migration et santé. Au-delà des effets de composition et de contexte, la sélection positive des migrants rural-urbain contribue à exacerber le désavantage sanitaire du milieu rural vis-à-vis du milieu urbain.
 
 
Lundi 2 octobre à l’Ined, 133 boulevard Davout, 75020 Paris - salle SAUVY

Conférence « L’éducation : base du développement des économies africaines» (14 novembre 2016)

Première thématique d’un cycle de conférences sur l’Afrique dirigée par le Réseau de Recherche sur l’Innovation (RRI) et l’Harmattan, « l’Éducation, base du développement des économies africaines », a pour objectif de présenter un état des lieux sur l’Éducation en Afrique, clé de sa croissance et son développement. Y seront traités les principaux enjeux à travers ses conditions d’efficacité, ses politiques actuellement érigées, ses chiffres – parfois contestés- ainsi que son lien avec l’actuelle démographie galopante.
 
Cette première conférence aura lieu le lundi 14 novembre 2016 au Centre culturel L’Harmattan (24 Rue des Ecoles, 75005 Paris) à partir de 10h. Nous vous laissons découvrir le programme de cette journée ci-dessous :
 
  • 10h : Discours inaugural Dimitri Uzunidis, Président du RRI,
  • Thème 1/ 10h15 – 11h - Philippe Hugon (Iris France) « Politiques éducatives et développement en Afrique »
  • Débat 11h- 11h30- Modérateur : Pascal Petit (CEPN, Université Paris XIII)
  • Thème 2/ 11h30 – 12h15 - Françoise Cros (CNAM) et Lorène Prigent (IEEPS, Présidente de Cayambe Education) « Conditions d’efficacité de la coopération internationale au service du développement de l’éducation en Afrique ».
  • Débat 12h15 - 12h45- Modérateur : Alain Michel (IGEN honoraire/IEEPS) Déjeuner
  • Thème 3/ 14h15 – 15h- Rohen D’Aiglepierre (AFD), « Les acteurs privés et le développement de l’éducation en Afrique Subsaharienne»
  • Débat 15h - 15h30. Modérateur : Vanessa Casadella (CRIISEA, UPJV)
  • Thème 4/ 15h30- 16h15 - Marc Pilon (IRD): « Démographie, développement et éducation en Afrique»
  • Débat 16h15- 16h45. Modérateur : Ludovic Temple (Cirad, Montpellier) Le séminaire est gratuit mais l’inscription est obligatoire.

 

Pour y participer, inscrivez-vous en ligne avant le 8 novembre 2016 en cliquant ici

Methodology and lessons learned to evaluate the completeness and quality of vital statistics data from civil registration (3 et 4 novembre 2016)

Le département Population et le département des affaires économiques et sociales des Nations Unies a organisé un séminaire en collaboration avec Statistics Korea réunissant des experts sur la question de "Méthodologie et des leçons retenues pour l’évaluation de la complétude et de la qualité des données statistiques vitales de l’état civil" (Methodology and lessons learned to evaluate the completeness and quality of vital statistics data from civil registration). Il s’est déroulé à New York les 3 et 4 novembre prochain et les discussions retransmises sur le site.
 
De plus amples informations sont disponibles sur la page dédiée à l’événement.

L’ISSP fête ses 25 ans, 18 juillet 2016

L’institut supérieur des sciences de la population a célébré ses 25 ans d’existence le 18 juillet 2016.

 

Retour sur la cérémonie sur le site de l’ISSP.

Ecoutez l’émission "L’université a du talent" consacré à DEMOSTAF sur Radio Ziguinchor (2016)

Écoutez l’émission L’université a du talent dans laquelle a été présenté le projet DEMOSTAF. Interview par Jean-Alain Goudiaby des coordinatrices du projet, Catherine Daurèle et Géraldine Duthé, ainsi Rila Ratovoson, Issa Bouare et Moussa Bougma.
 
L’émission Uasz Zigfm est sur facebook